dimanche 14 janvier 2018

Drame de Millas - la conductrice du bus raconte : «Il n’y avait ni voyant, ni barrière »

Les barrières du passage à niveau étaient-elles baissées ou levées le 14 décembre dernier lorsqu'un train a percuté un bus scolaire sur le passage à niveau N°25 à Millas faisant 6 victimes parmi les enfants ?
Le mystère demeure même si beaucoup peinent à croire que la conductrice du bus ait pu franchir volontairement l’obstacle. Et qu’elle continue à maintenir sa version selon laquelle « il n’y avait ni voyant, ni barrière » face à elle au moment des faits.
Aucune prise d’alcool, de stupéfiants ou de traitement médicamenteux susceptible de créer un trouble n’a par ailleurs été décelée par les enquêteurs.
L’hypothèse d’un malaise au volant a été écartée et l’analyse du téléphone portable de l’intéressée montrerait, (selon les informations publiées par Aujourd’hui en France) qu’elle a bien reçu un SMS peu avant l’accident mais que le message n’a pas été lu.
Le matin des faits, elle n’aurait pas pris place dans son bus habituel sans que cela ne perturbe son travail, habituée à changer de véhicule et à assurer cette même ligne scolaire chaque jour depuis la rentrée.

« J’étais à l’aise », aurait-elle expliqué lors de ses différentes auditions par les services de gendarmerie, avant de décrire cet instant crucial où elle s’approche du passage à niveau. « Je vérifie qu’il n’y a pas de feu clignotant. Les barrières sont normalement levées et il n’y a pas de voiture. Je tourne. J’engage la première (...) Là, il faut aller doucement. Une fois le porte-à-faux bien dans l’axe, je ne risque pas de monter sur le terre-plein ou sur le panneau de signalisation et je réaccélère. Après ça, il n’y a plus rien, plus de souvenir. Jusqu’à ce que je me réveille par terre. Après, je ne savais pas où j’étais, je ne comprenais pas. J’avais plein de sang dans l’œil gauche. J’ai vu un petit qui était par terre. Après, j’ai regardé plus haut. J’ai vu le bus découpé avec plein de sièges à découvert. Je ne savais pas que c’était mon bus. J’entendais crier partout. On m’a dit que le bus s’était fait couper en deux par un train. Je n’avais pas vu de train, je ne comprenais pas. »
Drame de Millas - la conductrice du bus raconte : «Il n’y avait ni voyant, ni barrière »http://www.lindependant.fr/2018/01/13/drame-de-millas-la-conductrice-du-bus-raconte-il-n-y-avait-ni-voyant-ni-barriere,3087574.php

samedi 13 janvier 2018

Nîmes: 2 morts dans un accident sur l'A9

Deux jeunes hommes d'une vingtaine d'années ont perdu la vie et trois autres jeunes du même âge ont été grièvement blessés après que leur 4x4 est parti en tonneaux sur l'autoroute A9, à la hauteur de Nîmes (Gard), vers 03h00 samedi.
"Il s'agit sans doute d'un accident dû à une perte de contrôle à très grande vitesse", a précisé à l'AFP le lieutenant-colonel Sébastien Baudoux, numéro 2 du groupement de gendarmerie du Gard, qui a précisé que les cinq jeunes étaient tous d'Avignon.
Le conducteur serait seul en cause, incapable de garder le contrôle de son 4x4 Range Rover qui a terminé sa route en contrebas de l'autoroute, en feu, après avoir enfoncé la rambarde de sécurité.
Parmi les trois blessés, deux jeunes hommes, d'une vingtaine d'années également, sont dans une urgence absolue. Le dernier passager, une jeune femme du même âge, est également gravement touchée, mais son pronostic vital n'est pas engagé. Les trois blessés ont été hospitalisés à Nîmes.
lash Actuhttp://www.lefigaro.fr/flash-actu/

jeudi 11 janvier 2018

Accident sur l'autoroute A6: deux morts et un blessé grave

L'accident s'est produit vers 23h mercredi soir. Une voiture a foncé sans freiner sur la voiture-pilote d'un convoi exceptionnel, qui se trouvait stationnée (avec le convoi) sur la bande d'arrêt d'urgence à l'entrée d'une aire de repos, près de Bad Rappenau, sur l'autoroute A6 entre Heilbronn et Sinsheim, en direction de Mannheim.
La voiture en cause a poussé le véhicule-pilote sur le camion du convoi. Les deux voitures se sont enflammées. Dans le premier véhicule, la conductrice a été brûlée vive. Dans la seconde voiture, se trouvaient deux femmes. La passagère a également été brûlée vive, tandis que la conductrice a été éjectée sous la violence du choc et grièvement blessée.
Le conducteur du camion, qui avait chargé la tractopelle, a été légèrement blessé.
L'autoroute A6 a été coupée entre les accès Bad Rappenau et Sinsheim-Steinsfurt pendant plusieurs heures. Ce matin, la voie de droite était encore bloquée. La chaleur dégagée par les incendies a probablement endommagé les chaussées.
>Fil Info http://www.dna.fr/actualite/fil-info

dimanche 7 janvier 2018

Un piéton très grièvement blessé

Une voiture a heurté un piéton ce dimanche peu après 0 h 30, rue du Ladhof à Colmar. Âgée de 19 ans, la victime très grièvement blessée a été médicalisée par le SMUR et transportée à l’hôpital. Sapeurs-pompiers et policiers ont dû renverser la voiture pour dégager le jeune piéton, coincé sous le véhicule.
Âgé de 23 ans, le conducteur a été conduit au commissariat. La rue a été fermée à la circulation durant près de deux heures.
>Fil Infohttp://www.dna.fr/actualite/fil-info

samedi 6 janvier 2018

Un couple de quinquagénaires blessé

Un accident de la circulation impliquant deux voitures s’est produit hier soir vers 19 h 30 sur la RD 421, entre Saverne et Dettwiller, quelques dizaines de mètres après le restaurant Kasbür. Les deux véhicules, qui circulaient en sens opposé, se sont percutés avant de terminer leur course dans le bas-côté de la route. Dans la collision, un couple de quinquagénaires, présent à bord d’une des deux voitures, a été légèrement blessé et pris en charge par les sapeurs-pompiers de Saverne et Marmoutier. Le conducteur de l’autre voiture avait pris la fuite à l’arrivée des secours. Les gendarmes de la brigade de Saverne ont ouvert une enquête.


>Fil Infohttp://www.dna.fr/actualite/fil-info

vendredi 5 janvier 2018

Une personne heurte un train à Toulouse, trafic ferroviaire en direction de Latour-de-Carol perturbé

Une personne a perdu la vie ce jeudi soir à Toulouse en heurtant un train de marchandises. La circulation des trains a été en partie bloquée jeudi soir à partir de 19 heures, notamment en direction de Latour-de-Carol dans les Pyrénées-Orientales. 
Selon nos confrères de La Dépêche, un homme aurait percuté un train de marchandises effectuant le trajet entre Saint-Gaudens et Saint-Jory, près du pont des Demoiselles, rue des Pyrénées à Toulouse. "L'hypothèse d'un acte volontaire est privilégié." La police et les pompiers sont toujours sur place. 
PU
De plus, "un train express régional qui roulait vers Muret et Latour-de-Carol est à l'arrêt avec une soixantaine de voyageurs à son bord (...) La circulation des trains en direction de Tarbes, Auch et Latour-de-Carol est suspendue." précisait la SNCF jeudi soir


Une personne heurte un train à Toulouse, trafic ferroviaire en direction de Latour-de-Carol perturbéhttp://www.lindependant.fr/2018/01/04/une-personne-heurte-un-train-a-toulouse-la-circulation-des-trains-en-direction-de-latour-de-carol-suspendue,3085305.php


mardi 2 janvier 2018

Un garçon de 5 ans meurt dans un violent accident de la route, ses parents grièvement blessés

Terrible accident à Embrun, dans les Hautes-Alpes. Une enfant est mort dans un accident rapporte La Provence.


Lundi après-midi, deux véhicules sont violemment rentrés en collision sur la RN94
Dans le premier véhicule, un petit garçon de cinq ans, originaire d'Aubagne, est décédé, malgré les tentatives de réanimations des secours. Ses parents, eux, sont grièvement blessés et ont été héliportés vers les hôpitaux de Gap et Grenoble. 
Dans la seconde voiture, une fillette de 5 ans et ses parents ont été légèrement blessés.
 Une enquête est désormais ouverte pour connaître les circonstances exactes du drame