jeudi 30 octobre 2014

Accrochage dans le nord du Mali : un militaire français tué, deux blessés

D ans le nord du Mali, lors d'une opération des forces françaises, un sergent-chef français a été tué mercredi matin.
Un sergent-chef français a été tué mercredi matin dans le nord du Mali lors d'une opération des forces françaises "contre un groupe armé terroriste", a annoncé François Hollande dans un communiqué publié par l'Elysée. Par ailleurs, deux autres militaires français ont été blessés durant cette mission menée par la force française Barkhane "dans le massif du Tigharghar", a ajouté le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian dans un communiqué distinct
Le soldat tué, Thomas Dupuy, natif de Toulouse et âgé de 32 ans, était un sous-officier de l'armée de l'air et appartenait au Commando parachutiste de l'air (CPA) n°10, basé à Orléans, a précisé M. Le Drian. "Engagé dans les armées à l'âge de 23 ans, il avait notamment servi en Afghanistan en 2011, avant de rejoindre le théâtre sahélien en août dernier. Il était un spécialiste reconnu dans les domaines de l'appui aérien, des transmissions opérationnelles et du saut à ouverture très grande hauteur", selon le communiqué.
Mardi, "nos forces se sont rapprochées d'un campement terroriste abritant une trentaine d'individus. Des combats, particulièrement violents, se sont déroulés cette nuit", a indiqué M. Le Drian. Le président de la République a fait part de sa "grande émotion" après la mort de Thomas Dupuy et exprimé "son profond respect pour le sacrifice de ce sous-officier des forces spéciales dans le cadre d'une mission particulièrement périlleuse qui a atteint ses objectifs". Il rappelle par ailleurs que "les soldats français, engagés aux côtés de l'armée malienne et des forces des Nations Unies, contribuent avec courage et efficacité à consolider la souveraineté du Mali et à lutter contre le terrorisme".

Un important groupe armé terroriste de type Aqmi

De son côté, le Premier ministre Manuel Valls a fait part, dans un communiqué, de sa "très grande tristesse" après la mort du sous-officier et rendu hommage "au professionnalisme, à la détermination et au courage de nos militaires engagés au Mali aux côtés des forces armées maliennes et de la Mimusma pour lutter contre les groupes terroristes et assurer la stabilité et la sécurité de cette région". Un peu plus tôt, Jean-Yves Le Drian avait annoncé qu'un "violent accrochage" avait opposé dans la nuit de mardi à mercredi la force française Barkhane à un "important groupe armé terroriste de type Aqmi" dans le nord du Mali.

http://www.midilibre.fr//2014/10/29/accrochage-dans-le-nord-du-mali-un-militaire-francais-tue-deux-blesses,1073467.php