samedi 29 octobre 2016

Un motard de 20 ans tué dans un accident de la route

Le jeune motard s'est tué dans un choc avec une voiture, à Montégut-Plantaurel, hier matin aux alentours de 7 heures. Il s'appelait Guillaume Dupont et vivait à Artigat.
Un drame s'est produit hier, aux aurores, à Montégut-Plantaurel. Peu avant 7 heures, une moto entre en collision avec une voiture sur la ligne droite juste avant la sortie du village, sur la D919 en direction de Foix.
Alors qu'il fait encore nuit, le conducteur d'une Peugeot 307, âgé de 53 ans, sort de son domicile pour aller travailler. Il s'engage sur la route, et c'est à ce moment-là que la moto de Guillaume Dupont, âgé de 20 ans, s'encastre dans le véhicule. Réveillée par le bruit du choc, la compagne du quinquagénaire alerte les secours.

Décédé sur le coup

À leur arrivée sur les lieux, les pompiers de Foix et du Mas-d'Azil, dix hommes au total, ne peuvent que constater le décès du jeune motard, mort sur le coup. Le conducteur de la voiture, très choqué, est évacué vers le centre hospitalier du Val d'Ariège (CHIVA) avec de légères blessures ; des plaies et des contusions.
Une enquête a été ouverte par l'escadron départemental de sécurité routière de la gendarmerie pour déterminer les circonstances exactes de l'accident. Une autopsie de la victime a été demandée par le parquet de Foix, et une expertise des deux véhicules doit avoir lieu.
Féru de motos, Guillaume Dupont partait souvent en virée avec ses copains. Hier matin, il se rendait au travail, sur son deux-roues. Il venait de trouver un emploi en intérim au sein de l'entreprise Aubert et Duval, à Pamiers.

Un jeune homme «connu de tous» à Artigat

Habitant d'Artigat, dans la vallée de la Lèze, fils de Jérôme Dupont, un conseiller municipal et de Solange, coiffeuse du village, Guillaume était bien connu dans la commune.
«Nous sommes tous très abattus. C'était un garçon gentil comme tout, nous le connaissions tous. Il était adorable», témoigne le maire d'Artigat, François Vanderstraeten.

Aimable et apprécié

Comme sa grande sœur Céline, le jeune homme fait sa scolarité à l'école primaire d'Artigat, puis au collège de Lézat-sur-Lèze. «Il était très aimable et apprécié, il amenait les gens aux fêtes», raconte une de ses amies d'enfance. Dans le sillage de ses parents, membres du comité des fêtes d'Artigat, il participait activement aux festivités annuelles.
«Guillaume, c'était mon premier amour. J'ai beaucoup de mal à réaliser. On s'est vu il y a deux jours, nous étions heureux», témoigne une de ses meilleures amies.
Cet accident porte à 21 le nombre de morts sur les routes ariégeoises depuis le début de l'année. La préfecture a d'ores et déjà annoncé 75 opérations de contrôle ce week-end menées par les forces de police et de gendarmerie.
http://www.ladepeche.fr/communes/montegut-plantaurel,09202.html