jeudi 27 avril 2017

Un mort et quatre blessés gersois dans la collision En savoir plus sur http://www.ladepeche.fr/article/2017/04/27/2563985-un-mort-et-quatre-blesses-gersois-dans-la-collision.html#OEQ51q6g10KO3Wwq.99

Un jeune Gersois de 16 ans décédé, deux autres de 19 et 20 ans entre la vie et la mort ainsi qu'une retraitée de Saint-Sauvy dont le mari a été moins gravement atteint : c'est le terrible bilan humain d'un accident de la route survenu mardi après-midi à Saint-Loup, près de Valence-d'Agen (Tarn-et-Garonne). La collision, impliquant donc cinq personnes, toutes domiciliées dans le Gers, deux à Fleurance, une à Saint-Clar et donc ce couple de retraités de Saint-Sauvy, s'est produite vers 14 heures, sur le CD 953, en direction de l'autoroute A 62.
Vingt-quatre heures après l'accident, le bilan ne cesse de s'alourdir. L'un des deux passagers du véhicule qui aurait provoqué la collision est décédé, hier, des suites de ses blessures, au CHU de Toulouse-Rangueil. Natif de Fleurance, Samy N., 16 ans avait été évacué dans l'un des deux hélicoptères mobilisés sur les lieux de l'accident. L'autre passager, Adrien M., 19 ans, lui aussi héliporté à Rangueil, demeure dans un état grave, son pronostic vital est toujours engagé. Lui aussi est originaire de Fleurance. Quant au conducteur, Anthony B., 20 ans, de Saint-Clar, qui avait été hospitalisé à Montauban puis à Agen, il a finalement été transféré en service de réanimation d'un hôpital de Bordeaux. Son état de santé, stable mardi, s'est lourdement dégradé. Enfin, dans l'autre véhicule qui a été percuté en choc frontal par ce jeune conducteur qui s'est soudainement déporté sur sa gauche : deux retraités eux aussi du Gers. Si les jours du conducteur de 71 ans, habitant Saint-Sauvy, ne sont pas en danger, ceux de sa passagère de 63 ans demeurent préoccupants. Hospitalisée à Agen, la sexagénaire, dont le pronostic vital était déjà engagé, a été transférée à l'hôpital de Rangueil. À cette heure, ce sont donc trois personnes, dont les pronostics vitaux sont engagés, et un qui n'a pas survécu à ses blessures.
Quant aux circonstances de cette collision, elles n'en sont que plus sombres, le présumé responsable de l'accident circulant sans être titulaire de son permis de conduire. Plus grave encore, l'enquête judiciaire, qui a été ouverte à la demande du parquet de Montauban, a confirmé que ce n'était pas la première fois.
Anthony B. avait déjà été condamné pour ce délit routier. Les premières constatations du véhicule du chauffard ont, par ailleurs, laissé apparaître que cette auto, un Renault Scénic, n'était pas assurée et avait les pneus lisses. Selon également nos informations, ce véhicule était, en fait, classé comme épave et n'avait plus le droit de rouler depuis un moment. Vendu successivement à plusieurs personnes, il aurait été acquis pour les pièces et aurait dû être détruit.

Connus des gendarmes

Enfin que faisaient dans ce secteur du Tarn-et-Garonne ces trois jeunes vivant entre Fleurance et Saint-Clar, au volant d'un véhicule épave immatriculé dans le Gers? Étaient-ils en repérage pour réaliser des cambriolages? Rien n'est moins sûr mais de nombreux indices le laissent à penser, ledit véhicule n'étant pas inconnu des gendarmes de Tarn-et-Garonne et du Gers. Signalé à proximité de lieux de vols ou de cambriolages, les militaires le recherchaient depuis quelques jours déjà. Connu des gendarmes de la brigade de Valence-d'Agen et même de la police de Castelsarrasin, Anthony B. avait déjà été condamné.
Dans le même temps, la magistrate du parquet de Montauban, qui a réclamé des prélèvements sanguins, attend aussi les résultats d'alcoolémie et de THC du chauffard. Une autopsie du mineur a également été requise. Si, pour l'heure, Anthony B. n'est pas en mesure d'être entendu, il fait peu de doute, si son état de santé s'améliore, que le parquet réclamera sa mise en examen pour homicide involontaire et blessures involontaires et son placement en détention provisoire

En savoir plus       
Gershttp://www.ladepeche.fr/grand-sud/gers/                http://www.ladepeche.fr/article/2017/04/27/2563985-un-mort-et-quatre-blesses-gersois-dans-la-collision.html#OEQ51q6g10KO3Wwq.99