jeudi 27 mars 2014

Coups de fusil : un père de famille abattu en Haute-Saône

Un homme d’une trentaine d’années a été abattu hier soir à Aillevillers-et-Lyaumont (Haute-Saône), entre Fougerolles et Saint-Loup-sur-Semouse. Un de ses oncles, âgé d’une cinquantaine d’années, aurait fait feu sur lui avec un fusil de chasse et l’aurait touché à deux ou trois reprises. La victime, grièvement blessée, a été évacuée vers le stade du village où l’hélicoptère de la sécurité civile du Doubs s’est posé. Mais le transport n’a pas pu avoir lieu : le décès du trentenaire a été prononcé sur place à 22h55.
Selon les premiers éléments recueillis sur les lieux de l’enquête, la victime et son oncle étaient en froid depuis plusieurs années. Mercredi soir, le trentenaire, un père de famille des environs de Luxeuil, s’est présenté au domicile du quinquagénaire et a sonné à sa porte.  Pour quel motif précis ? Les témoignent recueillis par les gendarmes permettront peut-être de le préciser. Toujours est-il que la situation a vite dégénéré. L’oncle se serait muni du fusil et aurait tiré sur son neveu. Ce dernier a essayé de regagner sa voiture, un peu plus loin, où l’attendaient sa femme et ses deux enfants. La victime s’est effondrée près du véhicule, qui a été retrouvé criblé de plombs. L’alerte a été donnée vers 21h30.
A l’arrivée des gendarmes, l’auteur présumé des coups de feu est allé à leur rencontre pour se rendre. Il leur a également remis l’arme qu’il aurait utilisée. L’homme a été placé en garde à vue dans la soirée à la gendarmerie de Saint-Loup-sur-Semouse. Sur les lieux du drame, les enquêteurs ont travaillé pendant une bonne partie de la nuit pour relever un maximum d’éléments, notamment sur le plan balistique. Objectif: comprendre dans quelles circonstances précises les coups de feu ont été tirés. Les gendarmes comptent aussi sur les auditions des témoins et du voisinage pour éclaircir le déroulement exact de la soirée


http://www.estrepublicain.fr/actualite/2014/03/27/coups-de-fusil-un-pere-de-famille-abattu-en-haute-saone

Aucun commentaire:

Publier un commentaire