vendredi 25 septembre 2015

Il meurt dans la chute de son véhicule du pont St-Frai

Hier en fin de matinée, un accident particulièrement spectaculaire s'est produit au niveau du pont Saint-Frai. Un homme de 28 ans, originaire de Sariac-Magnoac, est décédé des suites de ses blessures
L'image en aura surpris plus d'un à la mi-journée. Celle du pont Saint-Frai déchiré, avec deux véhicules engloutis dans un champ, près de 8 m plus bas. Voilà le résultat d'un accident spectaculaire qui s'est produit hier, en fin de matinée, rue de l'Adour, au niveau du pont Saint-Frai. Trois véhicules ont été impliqués sur cet axe actuellement en travaux, dont le sens de circulation était modifié et le trafic réduit sur deux voies. Est-ce une incompréhension liée à ce changement qui est à la source de cet accident dramatique ?
Toujours est-il que vers 11 h 50, un véhicule venant de Séméac aurait entrepris une manœuvre de dépassement du véhicule qui le précédait. Jusqu'à ce qu'un troisième véhicule n'arrive dans le sens opposé. Selon les premières constatations et les témoignages recueillis par les forces de l'ordre, le conducteur du premier véhicule aurait alors tenté d'éviter le choc frontal. L'automobiliste, âgé de 28 ans, a alors perdu le contrôle de sa voiture qui a percuté le rail de sécurité avant de plonger dans un champ, plus de 8 m en contrebas, entraînant dans sa chute l'automobile qu'il dépassait. À l'intérieur de ce second véhicule, une dame de 87 ans a dû être désincarcérée par les pompiers. Légèrement blessée, elle a été conduite à l'hôpital de Tarbes par les pompiers.
Le conducteur du premier véhicule, un habitant de Sariac-Magnoac, âgé de 28 ans, a, lui, été sérieusement touché et pris en charge par les pompiers. Il se trouvait hier après-midi en réanimation à l'hôpital de Tarbes. Le conducteur est finalement décédé des suites de ses blessures quelques heures plus tard. Enfin, sa passagère a, miraculeusement, pu s'extraire par ses propres moyens de la carcasse gisant en contrebas. Elle n'était que légèrement touchée. Dans leur embardée, les véhicules ont aussi emporté un pan de la barrière de sécurité et un candélabre.
La circulation sur le pont a été interrompue pendant près de deux heures pour permettre l'intervention des secours, avant d'être rétablie sur les deux voies centrales, sous le contrôle des policiers tarbais et des agents de la Dirso. Alors que l'enquête se poursuit, prudence donc avec cette nouvelle configuration de circulation.

http://www.ladepeche.fr/article/2015/09/25/2184084-meurt-chute-vehicule-pont-st-frai.html

Aucun commentaire:

Publier un commentaire